S'il y a bien un adage que tout informaticien connaît, c'est celui qui assure que personne n'est à l'abri d'un plantage de l'ordinateur.

Énumérer les causes possibles d'un crash pourrait s'avérer très long, mais sans avoir la prétention de dresser une liste exhaustive de facteurs de crash informatique, il est possible de citer :

  • Une application logicielle mal développée et qui ne peut terminer d'elle même un processus qui tourne en boucle
  • Une incompatibilité matérielle qui mène à l'instabilité du système d'exploitation
  • Une surcharge de pile mémoire ou une tentative de piratage de type "stack / buffer overflow" (peut rejoindre le premier point)
  • Une défaillance matérielle (barrette de mémoire RAM défectueuse)
  • Une coupure d'électricité, ou une simple défaillance dans le signal électrique (différence amplitude mal supportée)
Certaines de ces causes de plantage peuvent être raisonnablement prévenues, avec l'utilisation d'un onduleur concernant le risque de problème d'alimentation électrique par exemple.
Ou bien encore en n'installant sur son poste de travail que des logiciels dont l'éditeur semble fiable, et jamais en version bêta (faites les tester auparavant !).

Mais vous l'aurez compris, il est impossible de garantir un risque nul. Alors, il est parfois utile de se tourner vers la sauvegarde de données, soit sur supports externes (disques durs externes, serveur de fichiers, serveur NAS...) mis à l'abri et stockés dans un lieu si possible différent de votre cadre de travail habituel (pensez à un incendie ou à un vol), soit en externalisant complètement le sauvegarde des données.

Cette solution de télé sauvegarde peut s'avérer inestimable en cas de perte de vos données, suite à un accident, vol, incident technique dont le crash informatique total évoqué ci-dessus...

Ordibug vous présentera différentes solutions de sauvegarde externalisée prochainement dans un nouveau billet.