Sécurité Année Zéro

Récapitulons :

1/ Des sociétés explosent car elles ne peuvent pas payer la rançon demandée. Résultat : elles perdent toutes leurs données, et donc bien souvent leur fichiers clientèle, leur comptabilité, etc. Trop peu investissent dans des solutions de sauvegarde informatique et c'est le drame. Dernier exemple médiatisé en date : http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/economie/commerce-artisanat/2017/09/22/victime-d-un-piratage-informatique-la-societe-clermont-pieces-va-fermer-boutique_12561803.html

2/ Des pirates informatiques sont recrutés par les gouvernements pour pénétrer les réseaux informatiques d'autres pays.

3/ Face à la menace terroriste, certains gouvernements n'hésitent pas à exiger les accès à tous les services utilisés (ou peut-être) utilisés par les personnes suspectées. Dernier exemple en date : https://www.laquadrature.net/fr/etat_urgence_permanent_numerique

4/ 25 mai 2018, le règlement européen va changer les règles d'accès et de collecte des données personnelles et de suivi (pistage, tracking) sur internet.

Donc en fait :

Tout le monde se révolte !

Les hackers continuent de voler sur internet.
Les hackers sont appelés à aider les gouvernements.
Les gouvernements renforcent leurs dispositifs legislatifs, avec l'objectif déclaré de lutter contre le terrorisme
Les internautes citoyens sont une mine d'or pour les (re)vendeurs de données (ceux qui ont attiré le grand public avec des services gratuits, parce que si c'est gratuit c'est moi le produit). Le Big Data, l'Intelligence Artificielle, le Deep Learning et j'en passe sont autant de promesses de pouvoir se faire le l'argent sur le dos des simples usagers d'internet, en agrégeant de la donnée.
De maigres protections sont mises en place pour que la curée se déroule un peu plus calmement (ça serait bête de faire trop peur aux utilisateurs du web d'un coup, ils risqueraient de tous fermer leurs comptes Facebook, Twitter, Google, Amazon, etc)
La part la plus active de cette population d'internautes (les geeks) monte au créneau depuis des années mais, bizarrement, ne convertit pas tant que ça. Les représentations sont détournées et recyclées : les hackers sont souvent présentés au cinéma comme des gens cool, épris de liberté, qui combattent les forces qui oppressent le peuple.
A force, on ne sait plus trop qui pirate qui.
Est-ce que c'est pire si c'est le pirate russe qui accède aux données de mon disque dur ? Est-ce que c'est mieux si c'est l'Etat qui infiltre mon ordinateur pour surveiller ce que j'écris ? Est-ce que c'est moins pire si c'est une société qui vend les statistiques qu'elle dresse sur moi au fil de mes actions sur son réseau ? Qu'elle arrive à dresser mon portrait psychologique et social à mon insu ?

Les marchands de peur

Surfent sur la vague de la surveillance électronique et informatique omniprésente.
Dernier exemple en date : mon éditeur anti-virus ! Pour me pousser à basculer de son offre freemium à son offre premium, voilà le genre de notifications qu'il affiche sur mon écran :
Nous avons détecté 4 problèmes de confidentialité

Votre fournisseur d'accès Internet peut divulguer votre historique :

Votre fournisseur d'accès Internet enregistre vos activités en ligne et peut divulguer ces précieuses données à des tiers.
Depuis la loi Hadopi, les FAI peuvent notamment coopérer avec l'administration.

En chiffrant et en masquant vos activités en ligne, le VPN ... s'assure que votre FAI n'ait aucun accès à vos données personnelles.

N'importe qui peut surveiller vos activités en ligne

Votre connexion internet n'étant pas chiffrée, n'importe qui un peu débrouillard peut voir et enregistrer les données qui entrent sur votre ordinateur et qui en sortent : vos emails et conversations, votre historique de navigation et même vos coordonnées bancaires et informations de paiement.

Le VPN...  permet de masquer votre historique de navigation, les emails que vous envoyez et vos informations de connexion vous rendant ainsi anonyme en ligne

N'importe qui peut connaître votre emplacement physique


Avons-nous vu juste ? Avec votre adresse IP, les sites Internet changent leur contenu et leurs prix en fonction de votre historique de navigation et de votre emplacement physique. Vous pouvez donc subir des hausses de prix en fonction de l'endroit où vous vos trouvez.

Le VPN peut permettre de choisir votre "emplacement" physique parmi une sélection de 20 pays afin de protéger la confidentialité de votre véritable adresse.

Votre adresse IP est visible

Votre adresse virtuelle est comme une plaque d'immatriculation virtuelle. Elle vous suit partout sur internet et permet aux sites web, pirates Internet et agences gouvernementales de vous identifier vous et vos activités, à moins que vous ne la masquiez.

Le VPN utilise les adresses IP de nos propres serveurs afin que votre propre adresse ne soit jamais divulguée à quiconque.

Créez des mots de passe Premium

Créez des mots de passe incassables (lire notre article sur l'enfer des mots de passe) que vous n'avez pas à mémoriser et recevez des alertes 24h/24 et 7j/7 en cas de fuites de données en ligne.

  • mots de passe non protégés :
  • mots de passe réutilisés :
  • mots de passe faibles:
  • mots de passe divulgués:

Recevez une alerte si un site web divulgue votre mot de passe, 24h/24 et 7j/7
Bref, la sécurité informatique, comme la sécurité tout court, mise sur la peur. La différence, peut-être, étant que dans un environnement connecté à internet, ces messages stressants sont réguliers et nombreux, car ils sont émis par différents services / logiciels / programmes.